estime de soi motivation

ESTIME DE SOI va avec MOTIVATION : comment les trouver ?

Cette année a été une année difficile pour moi. Depuis le début de l’année, je parts dans un déprime sans savoir comment m’en sortir. En surfant sur internet, je suis tombée sur un article. Le mot « estime de soi » m’a donné une claque. Réveille-toi maintenant. Jette ce qui ne te rend pas heureuse. Fais toi plaisir et profites toi de ta vie. Ce qui est à toi, doit te revenir. Ne l’attend plus et fonce vers ton univers qui t’attend. Et ne répare plus ce qui est cassé. Remets ton projet en place et mets-le en route. Prend l’autoroute et abandonne l’autostop. Cela ne t’amène pas à la liberté que tu cherches tant. Fixe ton objectif. Crée ton planning et ton brandstorming. Choisis le moyen pour y parvenir. Tu vas y arriver. Tu vas réussir ton projet. Tu vas l’avoir, ta liberté. Sois forte, motivée, et organisée. Ce sont les mots que je garde en tête et me répète chaque jour pour retrouver ma confiance en soi. Je suis maintenant déterminée à retrouver mon estime de soi.

Alors que veut dire exactement « estime de soi » ? Quels sont les moyens nécessaires pour la retrouver ? Comment faire pour la retrouver alors que je n’ai même pas de motivation ? Inversement, comment avoir la motivation alors que je n’ai même pas de confiance en moi-même ?

Voilà la question est là. Pour commencer, il faut tout d’abord retrouver la motivation et surtout la maintenir avec soi.

La claque que j’ai eu m’a fait réfléchir à beaucoup de choses. Je retrouve petit à petit la motivation qui me pousse à aller à l’avance.

Comment me maintenir motivée ?

J’ai toujours dit que pour aimer l’école, il faut aimer celui qui donne les cours, le professeur. J’ai toujours aimé aller à l’école car j’ai toujours aimé mes profs. Lorsqu’on aime les profs, tous ce qu’ils nous disent rentrent automatiquement dans notre tête. Et surtout, on s’investisse sérieusement dans les devoirs pour faire plaisir aux profs et à nous-même.

Comment maintenir ma motivation ? j’y arrive chaque jour, chaque fois que je me mets à travailler car j’ai un objectif fixé que je dois atteindre. Je dois l’avoir par tous les moyens. Cet objectif me motive chaque jour et me pousse à me mettre au travail. Lorsque je réussie dans ce que j’entreprends, je m’approche petit à petit à mon but. L’avancement dans mon travail et voir que le résultat de mon travail fructifie, même très peu par rapport à ce que je souhaite, reste quand même une source de motivation. C’est un accomplissement que je me félicite chaque jour.

Il y a sûrement des moments que je ne veux pas du tout travailler pour plusieurs raisons :  fatigue physique, fatigue mental, flemme, avoir la tête ailleurs, déception, stress ou dépression. J’ai tout cela en ce moment. Mais est-ce une raison de tout laisser tomber et rester rêveuse ? je dois me relever et me battre pour avoir ce que je désire le plus.

On n’arrête pas de me dire que je suis forte depuis toujours. En réalité, je ne sais pas du tout. Est-ce vrai ? Ce que je sais exactement, c’est que je veux aussi avoir la possibilité de tout abandonner pour poursuivre mon rêve, mon envie qui est débordant et interdite ou tout simplement pour ne rien faire. Mais ce n’est pas le moment. Et est-ce que je peux faire ça ? vraiment cette envie je veux la posséder. Je veux montrer à tout le monde qu’elle m’appartient. Cette ténacité que j’ai dans mon cœur me pousse chaque jour à me battre et à trouver les moyens pour avancer et atteindre mon objectif.

J’ai dit que je suis aussi déprimée au moment d’écrire cet article. Je n’ai rien dans ma tête à part la seule chose qui me préoccupe depuis un certain temps, mon objectif qui est difficile à obtenir. Je ne sais pas quoi écrire. Mais je décide quand même d’écrire ce qui est vraiment dans mon cœur maintenant. Il y a bien un moyen qui me permet de calmer mon esprit et de me canaliser, c’est bien la musique. La musique de piano que j’adore m’aide à me concentrer, rester zen et me faire oublier les soucis.

Le noir, la nuit avec une lueur de lumière est également un moyen pour me mettre dans l’ambiance zen et me calmer. Il agit comme une sorte de méditation. Je suis peut-être rêveuse ou romantique, mais ce sont les 2 moyens qui réagissent efficacement sur mes pensées.

Pour résumer : pour rester motivée,

  • Il faut aimer ce qu’on fait
  • Fixer un objectif et penser aux moyens de le réaliser
  • Travailler dans l’environnement et une ambiance qui calme votre esprit pour une concentration maximale (avec une musique douce et la nuit, pour mon cas)

Qu’est-ce qu’une estime de soi ?

Une estime de soi est quelque chose que je ne possède plus. J’étais quelqu’un ambitieuse, sûre de soi. A présent, je suis en train de perdre petit à petit ma confiance. Je ne suis qu’une simple fille sans but précis et qui ne sais pas ce qu’elle veut et ne sais pas quoi faire dans la vie. Voilà ce que je pense de moi-même.

C’est pitoyable d’entendre ça, pas vrai ? C’est clair. Ce ne sont que des pensées négatives qui nous empêchent d’aller à l’avance et surtout qui nous garde dans la déprime. Tous ces idées noires, il faut absolument les chasser et ne ramasser que des idées positives. Retrouver une estime de soi est un travail difficile, mais réalisable en travaillant sur soi-même. Il faut simplement être persévérante.

Il faut dire que l’estime de soi est une qualité. Mais son excès comme son absence peut générer une relation sociale difficile voire une rupture totale ou un isolement. Le développement humain repose donc sur l’estime de soi, la source principale de réussite et l’épanouissement personnel et professionnel. Elle est également un facteur principal qui nous permet d’appréhender les difficultés et d’apprendre à y faire face.

Nos pensées sont exprimées à travers nos gestes, nos actions. Quand on est sûre, certaine, et heureuse, on agit de manière nette sans hésitation. Les décisions prises seront mises en œuvre et le résultat de notre action est là pour le prouver.

Comment développer une estime de soi ?

Sans savoir, nous créons petit à petit notre estime de soi dès l’enfance. Au contact avec les autres et via différents facteurs culturel, éducatif, familials, environnemental, et professionnel, notre estime de soi change. Ces factures influencent notre façon de penser, et de réagir, bref la perception que nous avons sur nous-même. La découverte de soi, l’exploration de soi et apprendre à se connaitre avec un regard positif est une façon de se donner une valeur personnelle. S’avoir s’estimer est une source de motivation et de bien-être au quotidien. 

L’estime de soi se traduit par 3 aspects différents

  • Comportemental : à travers les actions, on peut déterminer notre niveau d’estime
  • Cognitif : à travers les pensées et les réflexions que nous avons avec nous même
  • Affectif :  à travers les émotions que l’on exprime

L’estime de soi englobe 3 composants

  • La confiance en soi
  • L’image de soi
  • L’amour de soi

La confiance en soi

La confiance en soi est le fait d’avoir la conscience et d’accepter ce que l’on est. Cette confiance nous donne la capacité à réagir, à prendre des décisions et à résister face aux échecs.

L’image de soi

C’est la perception, la représentation que l’on se fait de soi-même. L’image perçue par les autres peut être différente de ce qu’on perçoit nous-même.

L’amour de soi

L’amour de soi corresponds à l’attention, à la bienveillance et au soin que l’on porte pour soi. C’est la capacité à aimer soi-même, à trouver sa place avec bienveillance, à communiquer avec fermeté avec les autres et à savoir accepter et refuser.

Il ne faut pas confondre entre l’égoïsme et l’attention qu’on doit se porter. J’ai toujours pensé au bienêtre et au plaisir des autres, avant tout. Petit à petit, j’ai oublié que moi-même, j’ai également besoin d’être heureuse. Je dois m’aimer plus. Je dois penser plus à moi-même. Faire plaisir à soi-même doit être prioritaire car on ne peut rendre les autres heureux que lors qu’on est aussi satisfait.

Je dois apprendre à dire non, donc plus de oui pour moi-même. Depuis toujours, j’ai toujours dit oui à tout ce qu’on me demande, sans exception, même si réellement je ne veux pas le faire. Maintenant, je dois fixer une limite. Apprendre à dire non est difficile quand on a l’habitude de tout accepter. Apprendre à se faire plaisir avant tout est difficile quand on ne sait que faire plaisir aux autres.

Comment faire pour pouvoir dire non ? alors là, c’est une question difficile à répondre. Chacun doit avoir trouver son juste moyen pour le faire. Pour moi, je dois penser tout d’abord à moi-même, à mon envie.

« Je te déteste maintenant », c’est une phrase que je veux bien parler fort. C’est une phrase que je me répète à moi-même car je me trouve inintéressante. Mais est-ce bon de détester quelqu’un ? Est-ce bon de se détester ? Je vais continuer à m’aimer autrement. Je vais le faire revenir d’une façon ou d’une autre, cet amour de soi que j’ai perdu. Il est à moi et je dois l’avoir avec moi. Personne ne peut m’aimer plus que moi-même.

Comment retrouver l’estime de soi ?

Retrouver l’estime de soi ne se fait en un jour. C’est un travail long, difficile qui doit être pratiqué au quotidien. Mais rien n’est impossible tant qu’on a la détermination et la motivation. Il existe quelques clés qui peuvent nous aider dans le processus.

Apprendre à nous connaitre

La connaissance de soi est un début de tout changement. A partir du moment on prend connaissance de nos forces, de nos qualités, de nos envies, on travaille avec passion, en suivant le chemin qui nous dicte pour arriver à nous satisfaire. Ce travail développe une image de soi-même.

Au moment j’écris cet article, je sais exactement ce que je veux, et ce que je ne veux pas. Tous les évènements de l’année 2020 m’ont tout d’abord fait découvrir ce que je ne veux pas. Le quotidien, la routine métro-boulot-dodo, je veux sortir de cette zone même si elle est confortable mais elle est ennuyeuse. L’envie de m’échapper de ce cercle m’a poussé à chercher au fond de moi, à fouiller dans mes qualités et mes défauts et ne faire sortir que ce qui me plait réellement.  Cette prise de conscience et de connaissance sur soi agit comme un axe de progression. Maintenant que j’ai mon repère, je peux créer une destination. Je prendrai le recul nécessaire avec moi-même et mettrai tous mes efforts pour y arriver.

Valoriser nos actions

Il faut apprendre à donner sens à nos actions. Correspondent-elles à notre but et notre désire ?  Quels sont les leviers de nos motivations ? Agit-on avec plaisir ? le plus important dans tout cela est la satisfaction.

Ressortir mon envie au fond de moi est une histoire. Oser la faire vivre en est une autre. C’est un défi, un nouveau challenge que je suis en train d’entreprendre. Je dois sortir de ma zone de confort et vivre une autre expérience que jusqu’à présent je n’ai pas eu le courage de faire. Cette énergie positive je la possède.  Je dois profiter d’elle et la maintenir en vie.

Soigner l’apparence

Bien sentir dans la peau, dans son corps est synonyme de bien sentir dans sa tête. L’apparence est un des moyens simples mais efficaces pour aider à retrouver la confiance en soi. Il suffit de bien s’habiller pour se sentir belle.

J’ai toujours dit même à mes amies d’être coquette pour se sentir désirée. Cette image positive de soi que l’on perçoit est un outil de communication qui donne un gage de performance et de crédibilité aux autres. Elle reflète la personnalité et nous aide à briller. C’est un bien-être et une satisfaction personnelle.  

J’ai toujours eu tort sur ce point. D’habitude, le pyjama est mon habille principal quand je reste à la maison. Je fais d’effort de me maquiller et de m’habiller quand je vais au bureau. C’est vrai qu’en restant en pyjama toute la journée, je n’ai aucune motivation de travailler ni même de sortir. La seule envie est de regarder la télévision ou dormir.

La télétravail, forcé par le confinement, m’a obligé de bien m’habiller. Cette nouvelle habitude a eu un effet positif sur mon comportement et ma motivation. Elle m’a apporté surtout le bien-être intérieur. J’ai retrouvé le plaisir de sortir et de plaire.

Depuis, j’ai mis à la poubelle les habilles confortables mais vilains que j’ai l’habitude de porter. De cette façon, je n’aurai plus de prétexte pour ne pas porter mes vêtements chics, classes que je garde depuis toujours, intacte dans mon placard.

Stop à l’autosabotage

Se dévaloriser est un des pires ennemies dans la lutte pour retrouver la confiance en soi. Personne n’est meilleur que nous même. Avoir la confiance en soi doit passer par la valeur qu’on donne à soi-même. Rester positif dans toutes les circonstances est un moyen de rester motiver. Il faut focaliser sur nos qualités et nos points forts.

La critique et la dévalorisation envers nous-même nous mettent dans une situation d’échec et ne font qu’augmenter nos doutes.

Depuis que j’ai appris à me connaitre et décidé de sortir de ma zone de confort, j’ai rayé dans mes vocabulaires les mots, les phrases négatives comme

« je n’arrive pas », « je ne mérite pas … », « je ne sais pas faire », « je n’ai pas le temps », « mon travail n’est pas à la hauteur »…. Ces mots n’existent plus.

Ces réflexions négatives sont remplacées par « tout est possible pour moi », « je vais réussir », « je vais l’avoir », « il est à moi »…

Pour résumer : l’estime de soi est un travail sur soi-même en commençant par la prise de connaissance et la recherche de plaisir et de satisfaction personnelle. Une juste estime de soi est une qualité qui nous même à un succès personnel et professionnel. Il nous appartient à la cultiver tout au long de notre vie en en fonction de chaque environnement, chaque circonstance qu’on fait face.

Posts created 28

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut