vêtements d'occasion

Vêtements d’occasion: 5 bonnes raisons pour suivre une nouvelle tendance mode pas cher

Plus que jamais, les vêtements reprennent une deuxième vie. À la vente comme à l’achat, il n’y a plus de complexes et d’aprioris en la matière. Le luxe comme le prêt-porter s’invitent aujourd’hui à la table du vide-dressing avec une professionnalisation de l’activité et des niches bien spécifiques.

Quelle sont les raisons pour s’équiper en en d’occasion ?

Pour des raisons écologiques et économiques

D’après un sondage réalisé auprès de 1 000 personnes, près d’une française sur deux donne les vêtements qu’il ne met plus, que ce soit à la famille, des amis, des connaissances ou des œuvres de bienfaisance. D’autres préfèrent les ranger au fond du placard.

D’autres encore, dans un souci écologique et/ou économique, optent pour la revente. Et force est de constater qu’à la vente comme à l’achat, les vêtements de seconde main rencontrent toujours plus de succès. Il est vrai que le phénomène s’est accéléré avec la crise, mais il est également devenu très tendance du seul point de vue de la mode vestimentaire.

Un réseau de vente ou d’achat bien développé

La vente de produits d’occasion existe depuis toujours. Ventes entre ami(e)s, marchés aux puces, brocantes, annonces dans les toutes-boîtes, entreprises physiques de dépôt-vente… les formules sont nombreuses.

Mais c’est bien Internet – via des sites, réseaux sociaux et blogs spécialisés – qui, de nos jours, a le plus le vent en poupe. Comme pour n’importe quel autre bien, le réflexe est de poster une photo et une description du vêtement… au bout de quelques jours, le tour est joué !

Le succès de la toile s’explique par la facilité d’utilisation des applications en ligne, la rapidité de la vente, l’absence ou le montant peu élevé des commissions. Mais la raison de cette réussite est aussi très souvent la présence d’une intermédiaire entre le vendeur et l’acheteur, qui offre certaines garanties comme la bonne réputation du vendeur via un système de notations de celui-ci. Les sites de vente d’occasion poussent comme des champignons ces dernières années. Désormais l’achat de vêtement d’occasion n’est qu’une histoire d’un simple clic. Il est accessible partout et pour tout le monde. Depuis la maison ou bureau, internet facilite l’opération. On trouve comme sites spécialisés

  • Lilirose
  • Rebelle
  • Vinted.fr
  • Onceagain.fr
  • Vestiairecollective.com
  • Cornerluxe.com
  • Jolicloset.com

L’avènement du « pop-up store »

À côté de tous ces systèmes de ventes-achats, des initiatives originales se développent également. C’est le cas d’Aubane Vandenheuvel, une jeune Namuroise, qui professionnalise le vide-dressing.

Depuis février dernier, elle propose une marque de vêtements qui porte son prénom. Elle travaille avec des ambassadrices qui adorent la mode, achètent souvent des vêtements et laissent en dépôt les pièces qu’elles ne portent plus. Elle sélectionne ensuite les pièces qui l’intéressent en fonction des collections qu’elle met en place. Enfin, Elle les met en vente dans un “pop-up store”, c’est-à-dire une boutique éphémère, en l’occurrence des hôtels de luxe durant quelques jours. Chaque “pop-up store” a sa propre collection. 

Le public cible d’Aubane est constitué d’accros du shopping qui veulent se défaire des vêtements et accessoires qui encombrent leurs placards, en même temps que de femmes qui désirent – ce peut être les mêmes ! – acquérir des pièces de seconde main à prix réduit.

La bonne affaire pour celles qui veulent optimiser leur budget en se séparant de vêtements qu’elles ne portent plus pour s’en acheter de nouveaux via un seul et même interlocuteur. Au départ, Aubane a déniché ses ambassadrices dans son cercle de connaissances privé, qui s’est très vite étendu aux connaissances de ses connaissances, pour, aujourd’hui, être complété par des personnes qui s’inscrivent sur son site Web. Le Web, une fois encore, se révèle indispensable dans l’activité de seconde main !

S’habiller en marque du neuf avec du vieux

Contrairement au concept de site comme bazachic ou showroom privé qui proposent des articles en fin de série, on est ici dans une niche bien spécifique du marché des vêtements de seconde mai : Articles de qualité, dans un état impeccable, respectant les tendances actuelles de la mode. On retrouve ainsi des articles de grandes marques de luxe internationales, mais aussi de chaînes de prêt-à-porter plus traditionnelles. La démarche est de proposer, via la réflexion et la sélection, la création d’une nouvelle marque, d’une nouvelle identité en tant que telle.

Lors des ventes, les articles sont d’ailleurs tous réétiquetés – avec leur prix, leur désignation, leur code-barres – et présentés comme dans les boutiques d’articles neufs.

Chaque collection est constituée de réassortiments de tenues, de couleurs, etc., dans l’air du temps. Ce n’est pas un fouillis d’articles dans lequel les gens doivent chercher. Au final, on déniche là des articles de 500 à… 5 euros !

Du style avec les vêtements deuxième main

Le plus dans le choix d’occasion est qu’il existe tous types de style de vêtement. Les années 70, 80, ou vintage, le choix est multiple. Du coup, chaque personne peut constituer son style très facilement. Les adeptes de vêtements de style, par exemple vintage, préfèrent donc les vêtements d’occasion et fréquent plus la friperie pour dénicher les perles rares que l’on ne peut pas trouver dans les nouvelles collections des boutiques traditionnelles.

Posts created 28

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut