cigare cubain cohiba

Cuba, terre de tabac : le cigare cubain est-il interdit ?

Aujourd’hui, un collègue m’a montré 2 tubes que j’ignore ce que c’est. Sur le tube indique le nom cohiba, tabac 100%, robaina… Ecrit dans la langue du pays, ce sont bien des cigares achetés au Cuba.  Okay, des cigares. Ce sont ces gros tubes qu’on fume dans le film.

Personnellement, je considère le cigare comme du caviar et du champagne que consomment les classes aisées. Non fumeuse de nature, je ne souhaite pas goûter à ce cigare. Mais je suis quand même impressionnée par sa taille et curieuse de connaitre un peu plus l’histoire de cette merveille, la spécialité de Cuba.

Quelle est la différence entre le cigare et la cigarette ?

Personnellement, non fumeuse, je reconnais un cigare et une cigarette. Mais je me pose toujours la question pourquoi appelle-t-on le cigare et pas la cigarette ?

D’après mes recherches, le cigare est un cylindre composé de 3 couches, la tripe, la sous cape et la cape. La tripe est le cœur du cigare. Elle est constituée de 3 types de feuille de tabac de différentes parties de la plante. La sous cape enveloppe la tripe. Elle est composée d’une ou de deux demi-feuilles enroulées l’une dans un sens et l’autre dans un autre sens pour maintenir la tripe et donne la forme au cigare. La cape est la feuille qui enveloppe le cigare et qui détermine l’image de la marque de fabrique. Le cigare a entre 2 à 3 cm de diamètre. Concernant la longueur, il n’existe pas de norme précise.  Comme les vins, les cigares possèdent divers arômes. Il existe 7 catégories d’arômes :  boisé, épicé, terreux, cuir, mielleux, végétal ou floral. Les feuilles de tabac qui rentrent dans la composition de cigare est soigneusement sélectionnées car ce sont ces feuilles qui déterminent le goût de chaque produit. Les fabricants sont fiers d’afficher la provenance et l’origine de cette matière première.

La cigarette est la petite sœur du cigare, moins classe et bon marché. La cigarette est faite à partir de petits morceaux de feuilles de tabac enroulés dans du papier à cigarette. Contrairement au cigare qui est consommé pour son saveur, la cigarette est consommée pour une pause rapide. Elle a en général 84mm de longueur et 7,2mm de diamètre. On ignore en générale l’origine de matières premières ni du produit fini car les consommateurs accordent peu d’importance.

Quelles sont les marques les plus connues dans l’histoire de cigare ?

Voici les marques connues sur le marché

  • Bolivar
  • Cohiba
  • Cuaba
  • Diplomaticos
  • La gloria cubana
  • Hoo de monterrey
  • Juan lopez
  • Montecristo
  • Partagas
  • Por laranäga
  • Punch
  • Quai d’orsay
  • Rafael gonzalez
  • Ramon allones
  • Rey del mundo
  • Romeo y julieta
  • Saint luis rey
  • Sancho panza
  • San cristobal
  • Trinidad
  • H. upmann
  • Vegas robaina
  • Begueros
  • Editions limitées cubaines
  • Cigarillos cubains

Prix du cigare

Le prix du cigare varie selon les marques. En générale, à titre d’information, une boite de 10 cigares, coûte environ 100€. Le prix fluctue en fonction de taux de change entre dollars et euros car dans le monde du négoce du cigare, les prix de fabricants sont toujours en US dollars.

Le cigare cubain est-il interdit ?

Rassurez-vous, la France n’interdit pas la consommation de cigare cubain. Selon le site BFM business, on parle simplement de l’interdiction de commercialisation de cigare sur le territoire américain. Pour l’instant avec l’embargo, les consommateurs américains de cigare pourraient simplement rapporter jusqu’à 100 dollars de cigares cubains selon les informations données par le gouvernement américain en décembre 2014. Mais si l’embargo est levé, la demande du marché américain va provoquer une baisse d’approvisionnement du cigare de la Havane et une bonne augmentation de prix du produit sur le marché français. Les amateurs français qui apprécient particulièrement les cigares cubains pourrait dire à dieu à la production de ce pays.

Pourquoi le cigare cubain est-il réputé ?

cigare cubain cohiba
cigare cubain

La fabrication de cigare cubain requiert un savoir-faire particulier. Du choix de tabac au produit final, le processus de fabrication doit être suivi scrupuleusement.

Choix de matière première : le tabac

Comme tout produit, la qualité de matières premières est très importante car la qualité du produit fini en dépend. Etant le seul ingrédient du cigare, le choix du bon tabac est crucial dans la confection du cigare. Puisque les plantes de tabac ont chacune son propre arôme, les cigares ont également différents goûts.

Le Cuba est un pays qui possède un climat idéal et un sol particulier favorisant une bonne culture de différentes variétés de plante de tabac. La culture est en même temps longue et fastidieuse. Pour pouvoir récolter les feuilles de tabac, il faudrait compter au moins 6 mois en commençant par la préparation des sols, à la maturité des plantes.

La préparation de sol doit être débutée en été pour une plantation entre septembre et novembre. La récolte ne peut se faire qu’à partir de décembre. Une fois que les feuilles sont récoltées, la dernière étape de la préparation de tabac est le vieillissement des feuilles. Cette étape est également importante. Les conditions et critères de fermentation et d’humidification doivent être respectées à la lettre.  

Le roulage de tabac

Le roulage de tabac se fait toujours à la main et selon des méthodes précises en respectant la tailles et les formes de cigare. Le temps de repos doit être respecté avant le contrôle de qualité. La pose de bague et la mise en emballage sont soigneusement faites à la main.

Tous les cigares cubains doivent posséder un sceau qui garantit la qualité du produit.

Les meilleurs cigares cubains

Comme indiqué ci-dessus, le goût de cigare change selon le choix du tabac. Le cigare le plus réputé et prisé est celui de la région Vuelta Abajo de Cuba, la région la plus fertile du pays. La récolte et la confection de cigares sont très réglementées par le gouvernement cubain.

La conservation de cigare

Le cigare est un produit très délicat. On peut comparer le cigare au vin, qui tous les deux nécessitent une bonne condition pour la conservation. Le vin a bien besoin d’une cave à température constante, pas chaud, ni très froids pour vieillir. Le cigare également doit être stocké et peut être conservé durant des décennies, dans un humidor qui permet de garder le niveau d’humidité de produit dans des conditions optimum, soit à une température entre 18° et 19°.

Posts created 28

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut